FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
145 connectés : 0 membres et 145 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Le clitoris
Posté par spy le 16/10/2015 00:05:59
Le clitoris, tout le monde connaît son nom, son existence,
voire son emplacement. Mais ses secrets restent un mystère
pour beaucoup ! Avec ses quelques centimètres,
c'est pourtant la clé du bonheur charnel !
Ce qu'il faut savoir sur cet organe entièrement dédié au plaisir des femmes .....


Où se trouve le clitoris ?

Question idiote ? Pourtant, tout le monde ne sait pas où le situer.
Il est blotti dans un repli de chair, appelé son capuchon, équivalent du prépuce masculin. Le capuchon du clitoris est formé à partir des petites lèvres, tout près du pubis.

Quand vous regardez la vulve, si l'entrée du vagin est au milieu,
l'anus est à 18h30, et le clitoris à midi.
Le clitoris est attaché au pubis par un ligament, comme l'est aussi le pénis.
A noter : Des sexologues pensent que chez certaines femmes, le clitoris, plus près du vagin, augmente la facilité à atteindre l'orgasme. Nul ne sait si cette hypothèse est exacte.

Quelle taille fait le clitoris ?

Si vous croyez qu'il ressemble à un petit pois, vous vous trompez
du tout au tout. En moyenne, le clitoris mesure 11 cm à l'état de repos !
Hé oui, sa partie visible, c'est le gland du clitoris.
Pourtant, il ressemble à un petit pénis qui serait enfoui avec le seul gland qui ressort.
C'est un peu un iceberg, vous n'en voyez que la partie émergée.
Mais le clitoris est beaucoup plus chaud qu'un iceberg !
Et en plus, sous l'effet de l'excitation, il grossit.
Ne croyez surtout pas que le clitoris soit un petit détail minuscule...
A noter : Son gland, la partie visible, est la zone la plus riche du corps féminin en corpuscule de voluptés, c'est-à-dire en capteurs de plaisir.

Plus riche que le gland du pénis..

A quoi sert le clitoris ?

Le clitoris est le seul organe humain voué uniquement au plaisir.
Le pénis, lui, est un outil "3 en 1" : il sert à uriner, il sert à "inséminer", et il sert à jouir.
Chez la femme, c'est l'urètre qui sert à uriner, le vagin qui sert à procréer et le clitoris a une seule utilité, celle de donner du plaisir.
Et le plaisir, ça sert à quoi ? A avoir envie de recommencer
à faire l'amour. Sans plaisir, on n'y penserait guère.
Le plaisir sert aussi à souder les couples. Plus on partage
de plaisirs ensemble (sexuels ou non) et plus on est proche
l'un de l'autre, et plus le couple a des chances de durer.
A noter : Comme les pénis, tous les clitoris n'ont pas exactement
la même taille. Cela n'a aucune incidence sur le plaisir qu'il procure !


Quelle est sa zone la plus sensible ?

C'est généralement le gland, zone la plus visible qui est la plus sensible, comme le gland pour le pénis.
Cependant, les racines du clitoris sont aussi sensibles aux caresses.
La tige du clitoris monte vers le pubis, où elle est accrochée par un ligament. A cet endroit, les caresses procurent du plaisir, à condition qu'elles soient nettement plus appuyées que sur le gland.
C'est logique puisque le corps du clitoris est plus enfoui.

A noter : Le gland du clitoris est si sensible chez certaines femmes
qu'il ne supporte parfois pas les caresses directes.
Il peut cependant éprouver du plaisir lors de caresses indirectes,
à travers son capuchon ou tout simplement des caresses tout autour de lui...


L'orgasme clitoridien est-il limité ?

Certainement pas ! L'orgasme clitoridien n'est pas un orgasme de qualité inférieure, il est aussi valable que l'orgasme dit vaginal.
En réalité, l'orgasme clitoridien est aussi vaginal puisque,
lorsque le clitoris est stimulé, au moment où l'orgasme se déclenche, il entraîne des contractions involontaires du vagin.
Ainsi, le vagin participe-t-il toujours à l'orgasme clitoridien.
On affirme aujourd'hui que l'orgasme clitoridien est en fait un orgasme à point de départ clitoridien et à effecteur vaginal.
Il concerne donc le sexe féminin tout entier.
A noter :Observez les contractions du vagin lors de la survenue de l'orgasme vaginal !

Comment augmenter son plaisir

Un élément contribue fortement à augmenter l'intensité du plaisir,
c'est une lubrification de qualité. Le clitoris supporte mal la sécheresse, il a besoin d'un climat tropical hautement humide.
Pour cela vous pouvez utiliser la lubrification vaginale et l'étaler sur le clitoris.
Vous pouvez aussi choisir d'utiliser un lubrifiant artificiel.
Il permet parfois la découverte d'un plaisir différent, grâce à des glissements très différents dans les caresses.

A noter : N'hésitez pas à tester divers lubrifiants.
Ils n'ont pas tous la même onctuosité, la même viscosité, le même parfum ou la même consistance.
Cherchez le lubrifiant qui vous veut du bien !


Faciliter l'orgasme clitoridien

On peut faciliter l'orgasme clitoridien en trouvant les
stimulations adaptées : pour une femme, des frottements
très rapides contre le gland du clitoris, pour une autre,
des pressions appuyées sur la racine du clitoris,
pour une autre encore des tapotements autour du clitoris...
Quand la bonne stimulation est appliquée, l'orgasme fonctionne.
Une femme peut aussi accélérer l'orgasme en contractant
des muscles comme les muscles fessiers, ses abdominaux, ses cuisses...
Les contractions musculaires intenses stimulent le déclenchement
de l'orgasme.
Un exercice : Lors de caresses sur le clitoris, contractez le maximum de muscles pour bien ressentir la montée physique de l'excitation...

Le clitoris a-t-il des érections ?

Certainement oui ! Le clitoris est composé de corps érectiles
ressemblant aux corps caverneux du pénis.
Ils se gorgent de sang sous l'effet de l'excitation.
Aussi le clitoris augmente-t-il de volume et durcit-il exactement comme le pénis.
Plus encore, le clitoris vit aussi, toutes les nuits, des érections nocturnes, là aussi comme le pénis.
On sait même que les médicaments pour l'érection ont le même effet sur le clitoris que sur le pénis.
A noter : La différence, c'est que l'équivalent
d'une partie du pénis a constitué chez la femme
la zone avant du vagin, elle aussi érectile et
sensible au plaisir...


Le clitoris est-il toujours sensible ?

Non. Le clitoris n'est sensible que lorsqu'une femme ressent du désir. Les capteurs de plaisirs, appelés les corpuscules de volupté ou corpuscules de Krause, ne fonctionnent que si l'excitation est présente.
Autrement dit, si le clitoris reçoit une caresse à froid, alors que la femme n'éprouve aucun désir et aucune excitation, ça ne lui fait aucun effet.
C'est la raison pour laquelle les femmes ont besoin de caresses
préliminaires non sexuelles. Il faut que leurs capteurs de plaisir
s'éveillent avant d'apprécier les contacts.
A noter : Le clitoris est sensible à la fois au froid, au chaud et aux pressions.


Avec quoi le caresser ?

Avec les mains, la paume ou la pulpe des doigts, et pourquoi pas les ongles pour des sensations différentes.
On peut faire preuve de plus d'imagination encore.
Le gland du pénis, très doux et moelleux est parfaitement adapté pour câliner le clitoris. Et en plus, cela permet de s'embrasser ou de se regarder au même moment.
Les caresses peuvent aussi se prodiguer avec les bras, les coudes, les genoux, presque toutes les zones du corps.
Pressions douces, fortes, vibrantes ou tapotantes...
à vous d'imaginer.
A noter : Le clitoris étant une zone de muqueuse, la douceur est toujours de mise... même si elle peut se trouver associée à des pressions relativement appuyées.


Stimuler le clitoris

Quand la posture le permet, caresser le clitoris peut apporter un supplément de plaisir.
Une pratique particulière, l'alignement coïtal, permet de le stimuler pendant les mouvements de va-et-vient.
Le pubis masculin vient alors appuyer sur le pubis féminin,
pressant la racine du clitoris.
Ce plaisir est souvent connu sans que le couple perçoive la participation du clitoris...
A noter : C'est à la femme de bien se positionner pour que le pubis de son partenaire impulse une pression au bon endroit. Ses sensations à elles la guident.


Le clitoris a-t-il une ouverture ?

Absolument pas. Le gland du clitoris ne présente aucune ouverture.
L'urine sort chez la femme par l'urètre, situé entre le clitoris
et l'entrée du vagin.
Même si l'on parle parfois d'éjaculation féminine, il ne s'agit nullement d'un fluide qui sortirait du clitoris.
Ce fluide sort par l'urètre, exactement comme l'urine, au moment de l'orgasme.
A noter : Le fluide qui correspond à l'éjaculation féminine vient des glandes para-urétrales qui seraient l'équivalent
d'une prostate féminine !


Jusqu'où vont les racines du clitoris ?

Comme le clitoris mesure 11 centimètres en moyenne,
il remonte vers le pubis où l'attache un ligament.
Puis, il redescend en se séparant en deux parties
qui entourent l'entrée du vagin.
Aussi, quand le clitoris entre en érection,
ses deux racines enserrent le vagin.
C'est pourquoi certain(e)s sexologues estiment que
tout orgasme vaginal est aussi clitoridien !
A noter : Au moment de la pénétration, restez tout près
de l'entrée et pratiquez des pressions sur les côtés du vagin.
Vous pouvez ainsi stimuler ces racines profondes.

Faciliter l'orgasme vaginal

Lorsqu'une femme connaît l'orgasme clitoridien sans avoir
expérimenté l'orgasme vaginal, elle peut se servir du plaisir
qu'elle connaît pour en découvrir d'autres.
Pendant la pénétration du pénis dans le vagin, la stimulation
prolongée du clitoris permet de déclencher un orgasme
clitoridien pendant les mouvements de va-et-vient.
Le vagin peut alors ouvrir ses récepteurs de sensations
à l'orgasme. Cela augmente ses chances de s'érotiser
jusqu'à l'orgasme à son tour.

Une précision : Cette méthode, que l'on appelle
le pont orgasmique
doit être pratiquée plusieurs fois,
parfois longtemps pour arriver à déclencher un orgasme vaginal sans stimulation clitoridienne.

Qu'est-ce que l'excision ?
L'excision est une mutilation sexuelle qui consiste à couper
(souvent avec une lame de rasoir non stérilisée), le gland du clitoris et le plus souvent les petites lèvres.
C'est une pratique horriblement mutilante sur le plan de la santé physique, de la santé reproductive, de la santé sexuelle et psychologique.
C'est un traumatisme épouvantable qui laisse des cicatrices terribles.
Les petites filles peuvent en mourir d'infection ou d'hémorragie
ou devenir stériles...
Une précision : Des chirurgiens travaillent aujourd'hui à réparer cette mutilation, en particulier le Dr Foldès.
Le Gams est un Groupement pour l'Abolition des Mutilations Sexuelles.

Modifié le 16/10/2015 01:11:14

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143