Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
MÉnopause : voilÀ mesdames ce qui est normal ou pas !
Posté par spy le 22/02/2016 16:56:47
MÉNOPAUSE : VOILÀ MESDAMES CE QUI EST NORMAL OU PAS !

Bouffées de chaleur, vertiges, perte de cheveux... Certains symptômes peuvent être mis sur le compte de la ménopause alors qu'ils cachent une maladie plus sérieuse. Le point avec le Dr Elizabeth Paganelli, secrétaire générale du Syngof et gynécologue médicale à Tours.


Des bouffées de chaleur et des vertiges ?

C'est un des symptômes les plus fréquents de la ménopause, qui survient dès le début des périodes de carence en estrogènes entre 45 et 55 ans. Les ovaires produisent de moins en moins d'hormones et leur carence entraîne les bouffées de chaleur, couplées parfois à des montées de stress. Elles disparaissent dans les 2 ou 3 ans qui suivent les dernières règles, mais parfois durent des années. Concrètement, vous ressentez une sensation de chaleur intense, surtout au niveau du visage et du thorax, s'accompagnant de transpiration, d'un rythme cardiaque élevé, d'un rougissement parfois visible du visage.
=Ce qui n'est pas normal : les bouffées de chaleur ne doivent pas être accompagnées d'autres symptômes comme des nausées ou des vertiges. C'est anormal. Il est important de consulter son médecin traitant ou un gynécologue, conseil le Dr Elizabeth Paganelli.


L'impression d'être exténuée ?


Les femmes ménopausées se plaignent d'être exténuées, incapables du moindre effort, avec moins d'envies et des difficultés à effectuer des tâches simples.
Pourquoi : les oestrogènes ont un effet stimulant sur l'organisme. Si en excès, ils ont tendance à entraîner une certaine nervosité, des insomnies, de la nervosité, des angoisses, l'arrêt de leur sécrétion à la ménopause peut s'accompagner d'une certaine apathie et d'une diminution des forces et de la masse musculaire.
Attention : il est important de consulter pour savoir s'il s'agit bien de cela car à l'approche de la cinquantaine, une hypothyroïdie ou une autre pathologie peut se déclarer.

Moins envie de faire l'amour ?


Manque de lubrification, douleurs pendant les rapports, baisse de libido... Beaucoup de femmes se plaignent d'une baisse de qualité de leur vie sexuelle après la ménopause. La sécheresse prédomine à l'orifice d'entrée du vagin et gêne les relations sexuelles au moment de la pénétration. C'est une des conséquences normales de la ménopause.
Pourquoi : à la ménopause, les ovaires fabriquent moins d'oestrogènes, des hormones qui avaient notamment comme rôle d'activer la lubrification du vagin. Les muqueuses sont progressivement moins bien hydratées et les parois vaginales s'amincissent.


Des poils qui apparaissent sur le visage ?


Avec l'arrivée de la ménopause, vous pouvez remarquer certains poils au niveau du visage plus nombreux et foncés. C'est normal.
Pourquoi : "Des modifications de la pilosité sont dues aux modifications hormonales de la ménopause et plus particulièrement à une carence en oestrogènes, hormones mâles sécrétées par les testicules, les ovaires et les glandes surrénales, qui ne contre-balance pas la production naturelle des androgènes*, en particulier d’origine surrénalienne", explique le Dr Paganelli.


Une perte de cheveux importante ?


La chute progressive des cheveux à tendance modérée fait partie des symptômes normaux de la ménopause. De la même manière, les poils pubiens disparaissent progressivement. Pourquoi : "Des modifications de la pilosité sont dues aux modifications hormonales de la ménopause et plus particulièrement à une carence en oestrogènes, qui ne contre-balance pas la production naturelle des androgènes*, en particulier d’origine surrénalienne" explique le Dr Paganelli.
Ce qui n'est pas normal : "S i la chute de cheveux apparaît importante, c'est anormal. Il est préférable de consulter son médecin traitant qui vous adressera ensuite vers un dermatologue, un endocrinologue ou gynécologue. Une tumeur produisant trop d'hormones masculines (au niveau des surrénales par exemple) peut entraîner ce symptôme."

* Les androgènes sont des hormones mâles sécrétées par les testicules, les ovaires et les glandes surrénales (des glandes situées au-dessus de chaque rein).


Des réveils intempestifs en pleine nuit ?

De nombreuses femmes se plaignent de troubles du sommeil, avec des difficultés à se rendormir en cas de réveils dans la nuit, et une mauvaise qualité de sommeil. Même si c'est très gênant, il n'y a aucun raison de s'inquiéter, ce phénomène est normal.
Pourquoi : "Le sommeil est perturbé des la ménopause par les modifications hormonales. Si on leur redonne des oestrogènes*, le sommeil revient comme avant", explique le Dr Paganelli.

*par un traitement

Une prise de poids au niveau du ventre ?

A partir de la ménopause, les femmes se plaignent d'une prise de poids de quelques kilos, et d’une modification de la répartition des graisses avec une augmentation de la graisse abdominale.

Pourquoi : "C'est une période où le métabolisme se ralentit. La carence en oestrogènes après la ménopause favorise également l'accumulation des graisses et les kilos commencent à s'installer", explique le Dr Paganelli. La carence hormonale amplifie en plus les compulsions alimentaires (envie de sucre et de gras).
Pour y faire face : Il suffit bien souvent de se mettre à une activité physique douce mais quotidienne et d'adapter son alimentation avec plus de fruits, de légumes, de poissons et moins d'aliments préparés comme les quiches, pizzas et autres viandes grasses.

Ce qui n'est pas normal : "S 'il y a une perte de poids importante ou à l'inverse une coupure totale de l'appétit , ce n'est pas normal", il vaut mieux consulter son médecin afin de s'assurer ce qui se cache derrière ce problème.

Démotivation et morosité ?

Cela se manifeste par une envie de pleurer, une démotivation, une morosité, des angoisses, l’impression de ne plus être dans le même corps …
Pourquoi : Les hormones féminines (surtout les oestrogènes) régulent nos humeurs. Au moment de la ménopause, chez certaines femmes, l'arrêt de leur sécrétion entraîne une modification du caractère. La ménopause est un facteur de fragilisation de l'équilibre psychique. S'il existe une pathologie sous-jacente, cela peut la décompenser.
=Ce qui n'est pas normal : S i la femme se sent très fatiguée, lasse de tout, n'arrivant plus à dormir, et ne pouvant plus faire ses occupations habituelles, cela peut révéler une dépression, il est important de consulter.

Remerciements au Dr Elizabeth Paganelli, secrétaire générale du Syngof et gynécologue médicale à Tours.

Modifié le 22/02/2016 16:59:40

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 151 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲