FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
126 connectés : 0 membres et 126 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Comment atteindre l'orgasme sans pénétration
Posté par spy le 20/04/2016 12:21:09
COMMENT ATTEINDRE L'ORGASME SANS PÉNÉTRATION

Troubles de l’érection, vagin sec… Sachez que certaines pratiques sexuelles bien réalisées peuvent mener à des orgasmes intenses tout autant que la pénétration. Aussi bien pour vous que pour votre partenaire.


Caresses de la prostate : un vrai potentiel orgasmique


Il y a une zone particulièrement sensible chez l’homme qu’il faut absolument connaître si on veut l’emmener au 7e ciel. "Celle située juste en dessous des testicules, entre la base du pénis et l’orifice anal", indique le Dr Ronald Virag, chirurgien cardio-vasculaire et auteur de Prescrivez-moi du bonheur – Les secrets de la virilité (Ed. Hugo Doc). A cet endroit se trouve une point très érogène, le point P.

Pourquoi c’est excitant ? Parce que la prostate se trouve un peu au-dessus à la verticale et que cette glande a une chair sensible pourvue d’un potentiel orgasmique.

Quelle technique ? Selon le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue, la femme doit viser le milieu de la zone et "palper franchement et profondément" pour stimuler le périnée avec la pulpe du médius soutenu par l’index. Elle sentira alors une petite zone comme un petit creux. Elle alternera les pressions en intensité.



Fellation : le plaisir le plus exquis


Impossible de parler d’orgasme masculin sans évoquer la fellation. C'est LA stimulation sexuelle qui le conduit quasi-inéluctablement à l'extase. Après, c'est au choix, comme l'explique le Dr Ronald Virag. "Soit la fellation qui mène jusqu'à l'éjaculation avant la pénétration et entraîne une satisfaction rapide, parfois trop. Soit celle qui s'arrête avant la pénétration."

Pourquoi c'est excitant ? "C'est le plaisir le plus exquis, explique le Dr Gérard Leleu dans son livre L'art de bien fait l'amour . C'est la rencontre de deux muqueuses c'est-à-dire de tissus richement innervés donc très sensibles et abondamment vascularisés . Du côté du gland pénien, il y a en plus les corpuscules de Krause qui font de certaines zones (le frein, la couronne) de véritables détonateurs." De plus c'est une caresse d'amour rappelle le sexologue. Or, comme le souligne le Dr Philippe Arlin, psychologue et sexologue, " se sentir désiré en sentant l'excitation de l'autre (ici de la femme) favorise la montée de l'orgasme ".


Quelle technique ? S'il existe quelques conseils de base pour réussir une fellation, "il n'y a pas une technique qui appliquée mène à l'orgasme" rappelle le psychologue. Car "l'orgasme est un état qui se produit malgré nous, ce n'est pas le fruit de notre décision".


Cunnilingus : un orgasme affolant


"La façon la plus sûre d'offrir un orgasme à une femme c'est de rendre hommage à son sexe avec la bouche" estime le Dr Gérard Leleu. Quand elle y parvient, "c'est un orgasme particulièrement intense, affolant et qui se répète facilement ".

Pourquoi est-ce excitant ? "Le baiser clitoridien est la plus excitante et la plus somptueuse des caresses qu'on puisse faire, c'est une caresse humide, voire aqueuse, or le sexe de la femme est un milieu aquatique. Doux, fluide et chaud, le baiser clitoridien ne peut qu'émerveiller la vulve" argue le Dr Leleu. Mais aussi : "Le fait de sentir l'excitation de l'autre (ici l'homme), le désir qu'il éprouve et de voir qu'il semble aimer ça favorise la montée de l'orgasme" ajoute le Dr Arlin, psychologue.


Quelle technique ? Il ne faut pas vouloir foncer immédiatement sur le clitoris quand on veut faire un cunnilingus, il faut d'abord embrasser pour érotiser les zones autour. L'intérieur des cuisses par exemple qui est très sensible chez la femme. Une fois l'objectif approchant il faut y aller en douceur bien sûr. Pour le reste se laisser guide par les réactions de sa partenaire, notamment ses gémissements de plaisir...


Caresses anales : des plaisirs orgasmiques


La zone ano-rectale n'est pas toujours facile à aborder... mais sa stimulation "peut procurer des plaisirs orgasmiques" explique le Dr Gérard Leleu, à l'homme comme à la femme. Et "même si c'est tabou parce que cela a été diabolisé depuis la nuit des temps, c'est une pratique beaucoup plus répandue qu'on ne le pense" précise le Dr Ronald Virag.

Pourquoi c'est excitant ? La muqueuse ano-rectale est pourvue de nombreuses terminaisons sensitives.
Chez la femme "la contiguité avec le vagin rend la zone ano-ectale apte à l'éroticité. En stimulant la paroi rectale antérieure, c'est à dire côté vagin, le doigt, le pénis ou l'objet stimule indirectement le vagin où se trouvent des tissus érectiles et le point érogène P sur la paroi postérieure" indique le Dr Leleu.
Chez l'homme , "la présence de la prostate devant la paroi antérieure du rectum peut rendre les sensations érotiques".


Clitoris, pénis : quand les mains font atteindre l’orgasme


La stimulation manuelle du clitoris et du pénis par son/sa partenaire peut conduire à l'orgasme. Mais il ne faut pas hésiter à guider l'autre dans cette découverte, et lui demander s'il n'y songe pas. Plutôt qu'un rapport "classique", pourquoi ne pas s'adonner simultanément aux gestes masturbatoires ?

Pourquoi est-ce excitant ? "La muqueuse (du clitoris) qui revêt le gland est bourrée de capteurs sensitifs et en particulier de corpuscules de la volupté de Krause. Seuls le clitoris et le pénis ont ce privilège. Le clitoris en contient 8000, le pénis 4000."

Quelles techniques ?

- Pour le clitoris, il faut commencer par des mouvements de va-et-vient dans le sens de la fente vulvaire, puis des mouvements de rotation autour du gland. Les pressions doivent être douces au début puis plus accentuées. Là il faut se laisser guider par le/la partenaire. Les gestes se poursuivent jusqu'à l'orgasme. La règle d'or est de ne rien changer quand l'orgasme arrive , ni la position du doigt, ne les mouvements.


- Pour le pénis, il faut le tenir dans l'anneau formé entre le pouce et l'index et le faire coulisser. Il ne faut pas trop serrer, pas tenir mollement. En bas, descendre jusqu'à mi hampe, en haut jusqu'à mi gland. Adapter la vitesse à la réaction de votre partenaire.


L'orgasme des seins : le plaisir surgit en acmé


Avec les mains, les doigts, la langue ou la bouche, la stimulation des seins est hautement excitante pour la femme. D'après Le traité des orgasmes du Dr Leleu, 24% des femmes atteindraient l'orgasme par la caresse des seins .

Pourquoi est-ce excitant ? La peau est pourvue de milliers de récepteurs sensitifs érotisés par les caresses. Les mamelons du sein sont parmi les zones plus excitantes du corps.

Quelles techniques ? "Empaumer son sein à pleine main remplit la femme de bonheur et la trouble profondément" explique-t-il. Tout est ensuite question de douceur et de patience pour faire monter le désir et atteindre l'orgasme. Pas l'orgasme classique mais l'orgasme "sensoriel". "Le plaisir surgit en acmé, la tête se perd et la détente s'ensuit."

N’oubliez pas votre homme : Certains hommes – pas tous- aiment les caresses au niveau des tétons. Il faut y penser. Et d’une manière générale, "les hommes sont très sensibles et friands de caresses , les femmes n’y sont pas assez attentives" remarque le Dr Virag.



Les vrais baisers : pour intensifier l'orgasme


On l’expédie à tort, surtout avec les années, mais le baiser est très intime et très intense. Pour le Dr Ronald Virag "l’échange de vrais baisers est la base des préliminaires". Selon le Dr Gérard Leleu, les lèvres et la bouche sont parmi les zones "les plus excitantes" . "Les lèvres, associées à la bouche, langue comprise, totalisent un nombre de fibres sensitives égal à celui de l’ensemble de la peau" explique-t-il dans son livre L’art de bien faire l’amour . Avec la main, la bouche est ainsi la plus chargée en capteurs sensibles . Si le baiser ne peut déclencher à lui seul un orgasme, il le provoque et l’intensifie à coup sûr !



Orgasme : plus intense par la pénétration ???


On peut hésiter pendant les préliminaires à poursuivre ses stimulations jusqu'à l'orgasme ou à les stopper pour attendre la pénétration et provoquer une extase plus intense. Mais sera-t-elle vraiment plus intense ? "Cela dépend de ce que chacun veut, il n'y a pas de règles, répond le Dr Ronald Virag. Il n'y a pas plus de plaisir avec l'un ou l'autre , cela est variable selon l'habituation. Dans les couples jeunes, les préliminaires peuvent mener à l'orgasme donc l'éjaculation. Ce n’est pas grave parce qu’on peut reprendre après et aller plus loin."

Modifié le 22/04/2016 00:31:52

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143