Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     
Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
7 phrases À ne pas lui dire pendant l’acte
Posté par spy le 04/09/2016 21:00:56
7 PHRASES À NE PAS LUI DIRE PENDANT L’ACTE

En plein préliminaires, tout proches de l’orgasme… Vous prononcez LA phrase qu’il ne fallait pas dire. Adieu extase, adieu béatitude sur le visage de votre partenaire, adieu rapport inégalé. Pour éviter d’en arriver là, voici les 7 remarques à garder pour vous !

A lui : "Je ne te sens pas"

Dire "Je ne te sens pas" ou "Je ne te sens plus" pendant l’acte est très vexant pour l’homme, prévient Juliette Buffat, médecin sexologue. "Il est très susceptible sur la dureté et les dimensions de son pénis" rappelle-t-elle. Du coup, il a du mal à croire que son érection soit si faible que vous ne sentiez rien. Ce qui vaut souvent comme réponse de sa part : "Ce n’est pas à ce point là quand même ?"
Le mieux : dans l’immédiat changer de position -en tentant une levrette venant à califourchon sur lui par exemple- pour stimuler le clitoris plutôt que le vagin et réussir à atteindre l’orgasme. Après l’acte, essayez d’en reparler en douceur pour mieux aborder une telle situation aux prochaines retrouvailles coquines.


A lui : "Aie, tu me fais mal !"

Pas facile d’éviter certaines phrases spontanées, notamment en cas de pénétration un peu douloureuse. Le "Aie tu me fais mal" peut pourtant déstabiliser l’homme "et même le faire carrément débander sur le champ" prévient Juliette Buffat. "Il supporte mal de savoir qu’ils font mal à leur femme d'autant qu'il pense que les mouvements forts appuyés du pénis dans le vagin devraient leur plaire et lui donner du plaisir".
Le mieux : lui dire "vas-y doucement" et en reparler après l’acte. Lui expliquer que vous préférez des mouvements plus doux, plus lents et moins appuyés, surtout en début de pénétration.

*Pour en savoir plus sur la pénétration douloureuse, lisez le chapitre 3 du livre du Dr Juliette Buffat "Le Sexe et Vous : Réponses d'une sexologue à vos questions les plus intimes", aux Editions Favre en 2014.


A elle : "Cochonne !"

"Quand ils parlent pendant l’acte, les hommes utilisent parfois des mots assez vulgaires parce qu’ils pensent que les femmes aiment être traitées de "cochonne" ou même de "salope. Mais je ne suis pas sûre de cela" explique Juliette Buffat. Le vocabulaire diffère sous la couette pour les deux sexes. Eux aiment "le cru et le vulgaire" quand elles préfèrent la subtilité et langage amoureux.
Le mieux : trouver un vocabulaire qui convient aux deux en échangeant avant ou après l’acte pour se dire les mots ou les phrases qui nous excitent le plus pendant.
A noter : Selon notre interlocutrice, très peu de couples arrivent réellement à un degré de complicité tel que le vocabulaire des deux convienne. "Pour un qui y arrive, 100 se plantent."


A lui : "N’appuie pas comme ça"

Si les phrases destinées à guider votre partenaire sont les bienvenues en théorie, il faut savoir y mettre la forme lors de la verbalisation. Car comme l’indique la sexologue "les hommes sont souvent chatouilleux et susceptibles au sujet de leur intimité".
Le mieux : "Ne pas le dire par la négation" conseille la spécialiste. Mais par exemple préférer "Fais plutôt comme ça… ". Après, il faut qu’il réussisse à changer sa méthode … ce qui n’est pas gagné à en croire notre interlocutrice : "Souvent les hommes n’entendent pas ce que demande leur partenaire, par exemple quand il s’agit de la manière de stimuler ou caresses du clitoris. L’homme a de la peine à écouter et à s’adapter au changement." En d’autres termes, à vous de vous montrer persévérante et patiente et de bien lui expliquer quel est votre rythme et l’aider à mieux doser ses mouvements.

*Pour en savoir plus : Comment aider les femmes à aimer le sexe ? consultez le chapitre 4 du livre « Cafés Sexos : Echanger entre hommes et femmes pour mieux se comprendre se séduire et s’aimer» publié par le Dr Juliette Buffat aux Editions Favre en 2015.


Aux deux : "Tu ne sens pas très bon"

Plus intime que le moment de l’acte, il n’y a pas. Les sens sont tous en éveil… notamment celui de l’odorat. Il ne faut donc pas se louper au niveau de l’hygiène. Or, comme le note notre interlocutrice, dans certains couples il y a des couacs. "Tu ne sens pas bon", "Tu ne t’es pas lavé ?" font parties des phrases encore reprochées aujourd’hui pendant l’acte. Et forcément, elles mettent mal à l’aise.
Même s’il faudrait éviter de les dire en pleine acmé, il est difficile de faire abstraction... Donc au prochain rapport, essayez de penser à votre moitié et filez sous la douche…. Avant !


A elle : "Tu n’as pas un peu grossi ?"

Certains hommes sont maladroits… Vraiment maladroits. Et n’hésitent pas à dire pendant le rapport qu’ils trouvent que leur partenaire a pris du poids. Or "la femme est très susceptible et plus concernée que l’homme par son physique " rappelle la sexologue. Donc elle va être déstabilisée et le rapport écourté.
Le mieux : gardez pour vous ce type de remarque, surtout pendant l’acte. En dehors et si elle souhaite perdre du poids, encouragez-la à faire du sport ensemble ou proposez-lui de surveiller un peu plus le menu. A deux ça passera mieux.


A lui : Tu n’as pas un préservatif ?"

Les petites phrases liées à la contraception prononcées pendant l’acte ont le don de bloquer les hommes. Les "J’ai oublié de prendre ma pilule" ou "Tu n’as pas un préservatif ?" en pleines galipettes sont à éviter. "Pour les hommes, les femmes doivent assurer la contraception toute seule. Ils n’aiment pas trop qu’on leur demande de s’occuper de ça. S'ils pensent au préservatif, c'est plutôt pour se protéger des maladies sexuellement transmissibles" explique la sexologue.
Donc soit vous comptez 100% sur vous-même pour éviter une grossesse non désirées, soit vous lui posez la question avant d’initier le rapprochement.


Homme-femme : l’un trop silencieux, l’autre trop bavarde

Outre le fait de devoir éviter certaines phrases sous la couette, sachez mesdames qu’il est conseillé d’une manière générale de ne pas trop parler quand vous faites l’amour. Pourquoi ? Parce que votre partenaire n’aime pas ça. "Si les femmes apprécient les hommes qui parlent et leur reprochent souvent d’être trop silencieux, ce n’est pas leur cas parce que cela les perturbe, explique Juliette Buffat. Ils préfèrent les actes aux paroles."
A noter : au moment de l’orgasme, les femmes réclament souvent plus d’expressions vocales de la part de leur partenaire "parce que les sons de la jouissance et les gémissements de plaisir les excitent" indique Juliette Buffat. Or, "les hommes sont rarement de bons émetteurs et de piètres simulateurs".




Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 137 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲