FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
170 connectés : 0 membres et 170 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
Les poils pubiens
Posté par spy le 18/05/2017 22:34:02
1. A quoi servent les poils pubiens ?
Les poils que l’on a sur le corps comme sur le pubis servent à limiter les zones de frottement. Les poils pubiens sont utiles pendant les rapports sexuels notamment car ils créent une interface entre les peaux et favorisent le glissement d’une peau sur une autre.

2. L’épilation du maillot abîme-t-elle la peau ?

Quand on enlève les poils, on perd cette barrière pileuse qui protège partiellement les lèvres, ce qui peut favoriser la survenue d’une bactérie, d’autant plus si on n’a pas une hygiène intime exemplaire. Ce n'est pas le fait d’enlever le poil qui favorise la contamination , mais plutôt le fait que la peau soit lésée, notamment à la suite d'un rasage. C’est pourquoi on le déconseille.
Les microcoupures et irritations peuvent favoriser les infections et la diffusion de petites verrues, mais ce n’est pas dramatique.
Bref, si on s’épile en respectant les bons gestes, on limite les risques.

3. L’épilation intégrale, c’est risqué ?

Non, elle n’est pas risquée si elle est faite correctement : on désinfecte bien la zone avant et après et on choisit une méthode d’épilation qui correspond à son type de peau et avec laquelle on est le plus à l’aise. Si le geste est mal fait en revanche, on se crée forcément une irritation, quelle que soit la méthode.

Si on veut pratiquer une épilation intégrale dans un institut qu’on ne connaît pas, on commence d’abord par une épilation du maillot plus "soft" et on n’hésite pas à demander à l’esthéticienne quelle technique elle utilise sur le maillot (bandes, cire chaude, orientale) et ses précautions d’hygiène.

Quand on s’épile les lèvres, on évite les sous-vêtements synthétiques qui peuvent générer des frottements ou une macération au contact de la peau, augmentant le risque d’infection cutanée. Pour l’éviter, on choisit des sous-vêtements avec une partie en coton à l’endroit des lèvres.++

4. Dans quels cas faut-il consulter un dermato après une épilation du maillot ?

On consulte un dermatologue si on a beaucoup de boutons qui s’infectent ou un poil qui est en train de s’enrouler sous la peau inaccessible à la pince. Cela peut créer une vraie infection. Plus largement, on consulte en cas d'irritation étendue ou persistante, de douleur, de kyste inflammatoire, et d'infection quelle qu'elle soit : mycose, boutons rouges, pus, verrues ou molluscum contagiosum.

5. A quelle fréquence épiler le maillot ?

Cela varie en fonction de ce que l’on aime et sa pilosité. Mais on laisse un minimum de 15 jours entre deux épilations.

6. L’épilateur ou la cire, même combat ?

Le résultat ne sera pas forcément le même. Tout dépend de sa pilosité. Si on a peu de poils, alors oui la cire ou l’épilateur donneront les mêmes résultats. En revanche, pour les pilosités moyennes ou fortes là on opte pour la cire qui présente moins de risques de couper le poil. En effet, on arrache plus facilement le poil et son follicule avec la cire.

La cire reste quand même plus pratique et agréable que l’épilateur. Ce dernier peut casser les poils et créer des petits boutons sous peau. En outre, on sent le poil qui s’arrache et c’est assez douloureux.

7. Peut-on raser de temps en temps pour éviter plusieurs repousses ?

Oui, quand on veut récupérer une pousse égale. Le problème de pousses inégales survient souvent l’été. Comme on veut un maillot plus net, on s’épile tous les 15 jours. Mais on finit par se retrouver avec des poils longs et des poils courts et à devoir s’épiler tous les 15 jours.

Dans ce cas un coup de rasoir à l’automne permet de remettre à niveau tout ça et de repartir sur une repousse égale.
Autrement dit, on rase, on attend une dizaine de jours que ça repousse et on épile avec la méthode qu’on utilise habituellement. Passer le rasoir une à deux fois dans l’année, c’est suffisant contre les repousses inégales. On n’oublie pas quand on se rase de le faire sous la douche sur une peau savonnée ou avec une mousse à raser.

8. C’est vrai que le rasoir rend le poil plus épais ?

Non, après le rasage, quand ça repousse on a l’impression d’avoir un poil plus dur. Mais ce n’est qu’une impression. Comme il est coupé proche de la racine, on a l’impression qu’il est plus épais. C’est comme le cheveu qu’on coupe près de la racine qui donne un rendu plus épais.

9. Quel est le meilleur moyen d’éviter les brûlures quand on s’épile ?

On fait un test sur sa main avant d’appliquer la cire sur son maillot : on en met un peu sur la main pour appréhender la température.

10. Quelle est la "coupe" la plus demandée chez l’esthéticienne ?

La "coupe" la plus demandée est "le string", dans le jargon des esthéticiennes, plus connu sous le nom de ticket de métro. Comprenez par là l’épilation totale des lèvres et l’épilation partielle du pubis (forme rectangulaire au niveau du pubis).

Petit lexique des différents types d'épilation du maillot
Le string : épilation des lèvres, on laisse un peu de poils sur le pubis très droit
Le maillot classique : pubis de manière peu échancrée, épilation de la culotte
Le maillot brésilien : très échancré mais pas épilation des lèvres
Le maillot intégral : complet, on enlève tous les poils.
L’interprétation du maillot brésilien diffère selon les instituts. Cela peut être une épilation totale des lèvres ou pas. Dans le doute, on n’hésite pas à demander.

Merci à Laetitia Machard, responsable formation institut chez Nocibé et à Marie-Estelle Roux, dermatologue et ancien chef de clinique à l'Hôpital Saint-Louis.

Pour aller plus loin
Epilation du maillot : mode d'emploi pour la première fois



Epilation du maillot : mode d’emploi pour la première fois!

Epilation maillot première fois

=>Avant l’épilation, les bons gestes
Avant l’épilation, on désinfecte à l’aide d’un antiseptique incolore qui ne pique pas type mercryl ou hexomédine. Ainsi on évite les petits boutons. Si on s’épile à la cire chaude ou tiède, on talque un peu la zone pour protéger la peau et redresser les poils, dès lors plus faciles à attraper. A noter que la cire froide ne fonctionne pas sur le talc.

=>A la fin de l’épilation, on applique une crème apaisante achetée en pharmacie ou une lotion apaisante. On pense à bien hydrater avec une crème hydratante pour que la peau soit souple fine et que le poil ressorte bien.

=> on n’a jamais fait d’épilation intégrale…
Si on n’a jamais épilé la zone des lèvres on ne le fait surtout PAS TOUTE SEULE. On y va de manière progressive.
Chez soi, on fait d’abord un maillot classique. Si on veut aller au-delà, on va chez l’esthéticienne qui nous fera un maillot intégral. Après, on n’attend, pas plus de deux à trois semaines après l’épilation des lèvres chez l’esthéticienne pour s’épiler soi-même les lèvres. En effet, plus on attend, plus la repousse est fournie et plus l’épilation sera dure à réaliser.

=>rès l’épilation, les bons gestes
On fait un gommage du maillot une fois par semaine, de préférence sous la douche, car l’eau rend le geste plus doux et moins abrasif. On pratique un mouvement de va et vient et de haut en bas. On évite le gant de crin et le gant rilsan plus abrasifs qui peuvent irriter les peaux fines. Sauf pour les peaux épaisses type méditerranéenne ou noire). On préfère le gant loofah et la fleur de douche. Si ona une peau sensible, on peut utiliser son soin gommage du visage.

En gommant, on débarrasse sa peau des cellules mortes pour permettre au poil de sortir plus facilement. Cela enlève aussi les poils sous peau et prévient les petits boutons sous peau qui peuvent se créer sur cette zone.


=>Epilation maillot : des risques insoupçonnés

Une scientifique de l’université de Washington a décidé de faire la guerre à l’épilation du maillot. Motif : trop risqué pour la santé. Explications.

Faut-il arrêter de s’épiler le maillot ? Alors que les magazines vantent les mérites d’un maillot nickel, que le maillot brésilien et l’ épilation intégrale n’ont jamais été aussi tendance, un médecin de l’université de Washington jette un pavé dans la mare.
Dans un article paru sur le site KevinMD, Emily Gibson, directrice d’un centre de santé, dénonce les dérives de cette guerre au poil. Selon elle, l’épilation du maillot, prisée par des femmes convaincues qu’elle est la garantie d’une meilleure hygiène, d’esthétisme ou de plaisir sexuel accru, augmente le risque d’infection et de maladies sexuellement transmissibles, en particulier chez les jeunes.
Elle raconte ce qu’elle a observé chez certains patients de son centre : "L’épilation pubienne irrite et déclenche une inflammation des follicules pileux, laissant des plaies microscopiques ouvertes. Une épilation fréquente […] a pour effet d’entraîner une irritation régulière de la zone rasée ou épilée à la cire.
Combiné à la lumière et à l’environnement humide des organes génitaux, cela devient un milieu propice à la multiplication des plus mauvaises bactéries pathogènes".

Parmi les risques décrits par la scientifique : herpès, pustules, furoncles, abcès, cystites, mycoses et bien d’autres infections peu ragoûtantes. Sans oublier une plus grande vulnérabilité aux maladies sexuellement transmissibles. Les poils, ainsi éliminés, ne pourraient en effet exercer leur rôle de barrière et protéger les muqueuses génitales de certains micro-organismes.

Maillot : stop au complexe du poil !
Pourquoi vouloir se débarrasser des poils alors qu’ils ont une utilité, s’interroge Emiliy Gibson : “Les poils pubiens fournissent une sorte de coussin contre le frottement qui peut causer une abrasion et une infection de la peau. Ils offrent aussi une protection contre les bactéries". La scientifique termine en nous invitant à nous décomplexer de nos poils : "Ils sont le résultat visible des hormones adolescentes et nous n’avons pas en avoir honte".

Pour les non convaincues et porte-drapeaux de l’épilation au poil ( !), on pense à respecter certaines règles d’hygiène pour limiter les risques d’infection et les vilains bobos : on pense à se gommer le maillot régulièrement pour éviter les poils incarnés et les petits boutons rouges à la surface de la peau. On utilise un matériel parfaitement propre pour s’épiler, et après la case épilation on soulage la zone épilée en la nourrissant d’un lait post- épilatoire en évitant les muqueuse

Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143