FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
171 connectés : 0 membres et 171 visiteurs Voir la liste     








Aller à :  

Messages | Nouvelle branche de discussion | Répondre | Rechercher
» sexualité » orgasme » quelles sont vos zones les plus érogènes
Posté par spy le 04/07/2017 22:35:58
Sexualité » Orgasme » Quelles sont vos zones les plus érogènes ?


Quelles sont vos zones les plus érogènes ?
On dit que le corps des femmes tout entier est sensible aux caresses. C’est vrai, mais certaines zones sont plus érotiques, plus riches en capteurs sensitifs.


Cartographie et secrets des zones érogènes féminines avec le sexologue Gérard Leleu.



Zone érogène n°1 : les seins

"Pour 90 % des femmes, les seins sont hypersensibles. Leur prodiguer des caresses peut même aboutir à l’orgasme", explique le Dr Gérard Leleu. Pourquoi ? Parce que la poitrine est directement reliée, via le système nerveux, au cerveau et aux parties génitales.
>Les zones les plus sensibles :
les mamelons et les aréoles sont les zones les plus érogènes au niveau de la poitrine.
Pour qu’elles donnent du plaisir, ces zones doivent être stimulées avec douceur. L’attitude inverse "peut faire mal", ajoute le Dr Leleu.
>Les signes de plaisir : le plaisir féminin se traduit dans cette zone par un durcissement progressif des tétons.

Zone érogène n°2 : le vagin

Point G, mais aussi A, C et P… La muqueuse vaginale comprend une multitude de capteurs sensitifs qui en font l’une des zones les plus sensibles et érotiques de l’anatomie féminine.

Chacun d’entre eux peut être source de plaisir, et d’orgasme.
>Les zones les plus sensibles :
Le point G, le plus connu, se situe sur la paroi antérieure du vagin. Stimulé par le sexe de l’homme par exemple, il gonfle progressivement et procure une sensation très agréable à la femme.
Mais il y aussi le point P, situé sur la face postérieure du vagin et le point C qui, lui, est associé aux orgasmes profonds (il entoure l’utérus).
>Les signes de plaisir : le plaisir féminin se traduit dans cette zone par une lubrification et un resserrement de l’entrée du vagin.


Zone érogène n°3 : le clitoris

"Après les seins et le vagin, le clitoris est la troisième zone érogène de grande magnitude", explique le Dr Gérard Leleu.
En fait, il est, avec le pénis, la seule région du corps pourvue de "corpuscules de Krause", des récepteurs particulièrement sensibles.
Le clitoris en comprendrait 8 000, contre 4 000 pour le pénis (pourtant en moyenne 20 fois plus gros !).
Les zones les plus sensibles : le clitoris dispose de nombreux points érotiques répartis entre la vulve, la tige (un fin filet en dessous de la vulve) et les racines (deux divisions de la tige) qui, quand ils sont stimulés, sont beaucoup plus sensibles.
>Les signes de plaisir : les zones se gonflent, sont plus dures, plus chaudes et plus rouges.


Zone érogène n°4 : les lèvres

Les lèvres sont au sommet de l’échelle de la sensibilité...

A condition de connaître l’art du baiser, on peut stimuler très efficacement cette zone érotique !
Le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue, conseille de ne pas abuser du baiser fougueux, d’associer les caresses à l’échange, ou encore de prendre son temps.
>Les zones les plus sensibles :
chaque partenaire est différente. "Certaines zones sont plus érogènes chez une femme que chez une autre", précise le spécialiste.
>Les signes de plaisir : l’accélération du souffle.


Zone érogène n°5 : les oreilles

Bien sûr, les oreilles ne sont pas aussi érogènes que les zones sexuelles.
Mais il ne faut surtout pas les délaisser, car elles aident la femme à se laisser aller. Or, "la sensation de détente et de bien-être est très importante pour la gent féminine lors de l’acte sexuel", explique le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.
>Les zones les plus sensibles : le lobe et le creux de l’oreille.
>Les signes de plaisir : la femme lâche prise et peut même présenter des frissons.


Zone érogène n°6 : la nuque

La peau fine et douce de la nuque est très sensible aux caresses.
C’est une zone érogène qu’il ne faut pas oublier lors des préludes à l’acte sexuel. Son massage, par exemple, est très apprécié de la gent féminine. "Il peut emmener la femme jusqu’à un état d’euphorie, qui fait autant de bien que l’orgasme", assure le sexologue Gérard Leleu, avant d’ajouter : "Le plaisir de la peau est aussi important que celui de la zone sexuelle. Il est plus durable dans le temps."
>Les zones les plus sensibles : le milieu de la nuque.
>Les signes de plaisir : détente, joie, voire euphorie.


Zone érogène n° 7 : les pieds


Riches en capteurs sensitifs, les pieds sont des zones érotiques importantes, au même titre que les mains ou la bouche.

Qui dit caresses dit relâchement des tensions ! Or, détendue, la femme se laisse plus facilement aller à l’échange amoureux.
Conseils :
un, prenez votre temps.
Deux, pensez aux huiles essentielles à la rose, au jasmin ou au santal qui érotisent l’ambiance.
Trois, n’hésitez pas à user de vos lèvres pour gagner en sensualité.
>Les zones les plus sensibles : le massage de l’ensemble du pied facilite la relaxation.
>Les signes de plaisir : la détente.


Zone érogène n° 8 : l’anus

Si la zone ano-rectale est encore taboue pour de nombreuses femmes -seulement 37 % de femmes déclarent avoir fait l’expérience de la sodomie, en 2006, selon l’Inserm- elle est pourtant très érogène !
"Les femmes définissent les sensations procurées comme nouvelles et très agréables", explique le Dr Gérard Leleu.
Les caresses peuvent être prodiguées de manière digitales, avec le sexe de l’homme ou de manière buccale.
Mais attention, comme cette zone est très sensible, il est parfois conseillé d’utiliser des lubrifiants.
>Les zones les plus sensibles : la muqueuse de cette zone est pourvue d’un grand nombre de terminaisons sensitives.
>Les signes de plaisir : la respiration et les battements cardiaques s’accélèrent.


Zones érogènes et bienfaits pour la santé


Antistress, antidouleur, redynamisantes… Quand les zones érogènes sont stimulées, le plaisir et le désir de la femme augmente.

Résultat, le cerveau sécrète des ocytocines... Or, ces substances, aussi appelées "hormones de l’attachement", ont de nombreux effets bénéfiques, tels que lutter contre l’anxiété, le manque de confiance en soi.

Sources
- "Comment la rendre folle de vous", Gérard Leleu, Editions Leduc, 2008 - "Le traité des orgasmes", Gérard Leleu, Editions Leduc, 2007 - "Contexte de la sexualité en France", enquête de l’Inserm, 2006

Publié par Aurélie Blaize, journaliste santé et validé par Dr Catherine Solano, médecin






Rapport d'abus     Modifier     Supprimer    
La participation aux forums est réservée aux membres du site.
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
  Devenir membre (30 secondes et gratuit)
Devenir membre (30 secondes et gratuit)    Mot de passe perdu ?
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N�752143