Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

A coeurs perdus

Le road movie de deux strip-teaseuses en pleine quête identitaire...


« Colombie-Britannique, à lextrême ouest du Canada, de nos jours. Shannon est aussi blonde et fine que Girl est brune et pulpeuse. Toutes les deux sont stripteaseuses et circulent de ville en ville, en louant leurs services au gré de leurs déplacements. Il y a de toute évidence une complicité réelle entre les deux jeunes femmes, mais aussi, enfouies en chacune delles, des blessures que lon devine profondes. On apprendra bientôt que Girl, dorigine indienne, a un fiancé, Mike, mobilisé sur le front de la guerre en Irak, et quelle vit cette malchance de manière très conflictuelle. Quant à Shannon, elle semble mûrir un plan aussi secret quinquiétant, qui lui dicte le moindre de ses faits et gestes. Tout se met apparemment en place pour un drame annoncé Le retour du tandem Warnauts et Raives au premier plan de lactualité de la bande dessinée, avec ce one shot tendu, sensuel et prenant. Un sans faute. » (Présentation Casterman)


Cest un parcours bien singulier que nous proposent de suivre le tandem Warnauts et Raives, avec leur nouvelle BD, A curs perdus. Dès les premières planches, ils nous font rencontrer un autre duo, celui composé par deux strip-teaseuses, Shannon et Girl. Tous au long de lalbum, le lecteur les accompagne dans leur périple. Mais si elles parcourent le Canada pour présenter leur show dans des boites minables, cest avant tout à leur parcours intime et identitaire que sintéressent les auteurs. Au fil des pages, ils nous font découvrir les blessures et les doutes de ces deux jeunes femmes ballottées par la vie.


Tout au long de lalbum, le lecteur doit accepter de se faire mener sans trop savoir où il va arriver. Bien sûr, Shannon et Girl demeurent toujours le fil rouge de lhistoire. On sent que Shannon prépare un mauvais coup et que sa rencontre avec Aaron nest pas si fortuite quelle en a lair. Shannon est perturbée par lengagement de son ami en Irak même si elle essaye de le gérer de manière très libérale. Mais les auteurs ne se contentent pas du portrait de ces deux femmes. Ils multiplient les points de vue en incorporant dautres personnages. Ainsi lévocation de la guerre en Irak à travers le personnage de Mike vient brutalement nous rappeler le décalage entre le confort de notre monde occidental et la réalité dune guerre pas si « propre » que cela. Sajoute à cela, les différentes apparitions mystérieuses dun homme en lunette noire. On ne comprend son rôle dans lhistoire quà lextrême fin de la BD. Warnauts et Raives tirent ainsi différents fils mais finissent pas sembrouiller ou du moins à embrouiller le lecteur qui narrive jamais à être réellement captivé. Tout se dénoue à la fin mais de manière si rapide par rapport au reste du récit quon nen reste presque sur sa fin.


Ce portrait est dressé avec des couleurs douces en pastel, qui nédulcorent aucunement lâpreté des événements que les personnages subissent. Warnauts et Raives jouent beaucoup sur lintensité des regards pour marquer les relations entre les personnages. On appréciera aussi (évidemment) les formes avantageuses des deux jeunes femmes


Titre : A Curs perdus
Auteurs : Warnauts & Raives
Editeur : Casterman
Collection : Univers dauteurs
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
36 ans, Angers (France).
Publié le 15 septembre 2008
Modifié le 17 septembre 2008
Lu 1 143 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 57 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲