Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Louise se donne sans retenue

Une femme se laisse aller pour la première fois avec un homme


Cette nuit elle avait oublié d'avoir 20 ans, elle se sentait femme accomplit et s'était allée à le suivre à l'étage pour se donner à lui entièrement pour la première fois. Aucune peur ne s'était emparée d'elle les mains de Roman les ont toutes repoussées, il l'avait embrassé de manières plus appuyée enfonçant sa langue dans sa bouche lui faisant sentir son envie, il avait dégrafé sa chemise et son pantalon le temps qu'elle relève ses cheveux à sa demande. Il s'était plaqué derrière elle, elle sentait son sexe dur appuyé contre sa fesse droite, ses mains ont descendu la fermeture de la robe qui est tombée sur le sol. Il a saisit ses seins gonflés de désir et fait basculer ceux ci hors du soutien gorge avant de les masser, il a pincer délicatement les tétons puis de manières plus ferme en tirant dessus, Louise a tressauté de plaisir elle n'avait jamais penser que ses seins étaient si sensible Roman savait ce qu'il faisait elle se laissa complétement possédée. Roman plongea dans son cou pour déposer de longs baisers, elle sentait une des mains descendre sous sa culotte, Roman lui mordilla le coup tout en frottant son clitoris, Louise ne savait pas quoi faire elle le dit à Roman qui lui chuchota à l'oreille de se laisser aller que lui savait exactement quoi faire. Il enfonça deux de ses doigts dans la bouche de Louise en lui demandant de lui obéir et d'écarter un peu ses jambes, il récupéra un peu de salive et recommença à frotter le clitoris d'une main tout en tenant de son autre main un sein. Il passa un bras autour de sa taille et plaqua une main sur son ventre tout en continuant de la caresser, son sexe devenait très dur et Louise le sentait, il l'embrassa à pleine bouche et enfonça lentement deux de ses doigt dans le vagin chaud et humide puis commença a faire de long va et vient. Elle se tendit la sensation était douloureuse au début mais enivrante et troublante c'était donc cela sentir un homme en soi. Il s’arrêta pour enlever le reste de ses vêtements, indiqua à Louise de mettre ses bras derrière son dos et de ne pas bouger, il se repositionna derrière elle déposa un peu de salive sur ses doigt et repris son massage énergique du clitoris en enfonçant ses doigt par intermittence dans son vagin. Elle, surprise par la chaleur qui l'enveloppa, se fléchit sur ses jambes, elle sentait l’excitation au niveau du bas ventre elle gémit presque en chuchotant, alors Roman plaqua une de ses mains contre sa bouche l'attirant encore plus près de lui, par réflexe elle courba ses fesses et sa tête bascula en arrière, elle sentit son corps s'offrir encore plus et osa caresser pour la première fois le sexe de Roman. Elle sentit se contact chaud entre ses mains elle se laissa aller à ses envies et laissa glisser ses mains de haut en bas du sexe. Roman lécha son cou en accélérant ses mouvements et elle sentit en elle une pression Roman glissait désormais trois doigts en elle, la sensation de douleur était mêlée au plaisir cela l’excitait encore plus, jamais elle n'aurait imaginé contact si envoutant. Soudain Roman détacha sons soutien gorge et fit rouler sa culotte en bas de ses chevilles avant de pivoter face à elle, il se baissa pour la retirer, elle leva une jambe puis l'autre un peu gênée, il lui fit signe de ce taire en plaquant son index sur ses lèvres avant de plonger son visage entre les cuisses ouvertes de Louise. Un petit cri s'échappa de la gorge de la jeune femme, la douleur avait été remplacé par la gêne de voir le front de Roman contre son pubis et sentir sa langue aller sur ses lèvres mais excitation était plus forte elle ne bougea pas même lorsque la langue entra dans son vagin et qu'il saisit la pointe de ses seins pour la pincer, elle était tout à lui. De longues minutes s'échappèrent dans cette osmose de plaisir, la jouissance au bout des lèvres contenues par la timidité, puis Roman se releva, elle n'eut pas le temps de lui parler il agrippa ses cheveux et lui ordonna d'avancer, elle avança jusqu'au mur et sous l'emprise de Roman cambra son corps vers l'avant en plaquant ses mains et son visage sur le mur offrant son intimité à la vision de Roman qui lui demanda de ne plus bouger. Elle entendit le sons du métal de la boucle de sa ceinture, Roman devait chercher quelque chose dans son pantalon, elle pensa au préservatif qui lui était sorti de la tête et remercia le ciel d'être tombé sur un homme prévenant. Elle sentit l'odeur de Roman derrière elle et son sexe plaquer contre ses fesses, il lui enfonça la culotte dans la bouche en lui demandant de ne pas bouger et de la mordre, elle s'exécuta puis tout à coup ses yeux se sont écarquillés, la salive est resté coincé dans sa gorge, une larme a coulé le long de sa joue, son corps s'est crispé, elle voulu arrêter mais ne voulait pas désobéir peut être avait elle rêver puis elle ressenti cette douleur une seconde fois, vive, lacérante, comme si on lui coupait la peau avec un scalpel, elle ne put endurer la douleur et se remit droite, Roman la bloqua contre le mur et l'a prévient cette fois sèchement de ne pas bouger et de lui faire confiance, elle sentit ses mains chaudes sur ses fesses et cela lui procura du plaisir instantanément. Roman s'éloigna a nouveau d'elle et elle ressentit deux autres fois la douleurs lancinante sur ses fesses, elle comprit que Roman avait utilisé la ceinture mais le choc à peine compris Roman la serrait fort contre elle. Il retira la culotte de sa bouche et l'embrassa pleinement en caressant son dos et ses fesses, il lui avoua que voir la rougeur des marques sur sa peau l'excitait follement elle le regarda intensément puis baissa les yeux en signe de compréhension et soumission.
Il ne dit rien de plus mais plaça sa main sur le cou de Louise et serra sa gorge tout en l'embrassant, il lécha ses seins et mordilla ses tétons avant de descendre le long de son ventre, de son bas ventre pour trouver son intimité qu'il lécha avidement plusieurs fois jusqu'à ressentir le frisson de jouissance parcourir Louise. Il l’agrippa par les cheveux et l'a força à se mettre à genou face à lui puis lui posa le sexe sur son front et ordonna à Louise de lui lécher les testicules, elle s'exécuta sans trop savoir faire, du bout de la langue, puis il l'enleva de la zone, il lui caressa le visage du bout de son gland rouge et gonflé d'envie, il lui demanda d'ouvrir grand sa bouche et de poser sa langue sur ses dents inférieures, Louise ouvra en grand et il en fonça son sexe de moitié dans sa bouche. Louise eu l'impression d'étouffer, elle tenta d'avaler la salive qui débordait de sa bouche mais Roman lui dit de ne pas fermer la bouche et de ne pas bouger qu'il lui apprenait la fellation. Elle se laissa guider, il enfonça sa verge en elle, effectuait des va et vient de plus en plus rapide, elle avait du mal à reprendre son souffle puis il s'enfonça presque complétement en elle, sa gorge projeta un gargarisme qui lui fit honte mais Roman lui répéta de ne pas bouger et continua à chercher se gargarisme puis il enfonça totalement son sexe en elle, ses lèvres touchaient les testicules et le bas du ventre, une envie de vomir violente apparu lui soulevant le cœur et arrivant jusqu'à dans sa gorge. Roman l'a repoussa brutalement et déclara qu'il aimait cela, qu'elle était parfaite, gonflée de fierté elle se remis à la tache et essaya d'engloutir le sexe dans sa bouche au maximum en faisait des va et vient comme Roman lui avait appris, la sensation de vomir était horrible mais elle tenait à faire plaisir à cet homme, Roman se remit à l'aider, il lui fit faire des aller retour plus profond et sec puis la maintient les lèvres plaquer contre son ventre et ses testicules et lui pinça le nez. Louise se senti faiblir, elle n'avait plus d'oxygène et Roman ne la lâchait pas au contraire il exerçait une pression plus forte sur sa tête elle était à la limite de l'évanouissement lorsque Roman la projeta loin de son sexe, elle engloutie une bouffée d'air, sa gorge lui faisait mal, l’œsophage avait fait un craquement elle n'arrivait plus à déglutir sans douleur. Elle voulu le dire à Roman mais celui ci lui enfonça de nouveau la culotte dans la bouche et la traina vers le lit avant de la jeter dessus. Elle était nu et offerte à lui, il lui lécha les seins avidement puis descendit plus bas pour lécher son intimité avec fougue tout en lui enfonçant un doigt puis deux dans son vagin, Louise gémit, la culotte étouffait ses cris, il décida d’enfoncer trois doigt en elle, elle gémit bien plus fort il enfonça ses doigt rapidement puis ne tenant plus il saisit son sexe et enfonça son gland en elle tout en lui mordant le cou, il laissa son sexe s'enfoncer doucement en elle puis accéléra la cadence. Louise gémissait au fil des à coup imposés, son vagin se remplissait d'humidité il lui leva les jambes et s’agrippa à ses côtes , ses coups était plus profond, plus précis, Louise criait de plaisir désormais, il l'a tourna sur le côté et colla son bassin à elle avant de la prendre sauvagement prenant ses seins entre ses mains, parfois il lui donnait une fessée avant de reprendre son va et vient appuyé et résolu. Il s’arrêta tout à coup, retira la culotte de la bouche à Louise et lui demanda de lui faire une fellation. Elle s'agenouilla et commença son œuvre, elle s'applique comme il lui avait appris; Roman était plus excité que jamais il caressait les cheveux de Louise, titillait son téton, appuyait sa tête pour enfoncer son sexe dans sa gorge. Il jouait avec son corps, il l'a tira vers elle pour l'embrasser l'a tient par les cheveux et l'a gifla avant de l'embrasser à nouveau, il recommença trois fois cela, comme un rituel. Louise ne réagit pas elle était bien trop excitée pour risquer de lui désobéir. Il lui demanda de se mettre au bord du lit et de lui présenter son intimité pendant qu'il se toucherait, Louise se sentit un peu humiliée de cette posture mais une fois encore elle s'exécuta, elle écrasa ses seins sur le matelas et présenta ses orifices à Roman qui se caressait en la fixant intensément, il s'approcha d'elle, elle sentait ses jambes contre ses fesses et ses cuisses. Il l'a maintient par le cou et s'enfonça dans son vagin, elle cria de stupeur mêlée au plaisir et à la douleur, pour la première fois le son de sa voix résonnait dans la pièce et apparemment ceci n'était pas au gout de Roman qui serra son cou entre ses deux mains, le gémissement se perdit au fond de sa gorge écrasée par la puissance de Roman qui ne lâchait ni son étreinte ni son mouvement saccadé. Il monta sur le lit en assenant des va et vient plus fort, Louise mordit la couette face à elle pour ne pas mettre en colère Roman, elle jouissait fort, en voulait plus, Roman du déceler ses pensées car il se remit debout et lui claqua les fesses vigoureusement, il lui attrapa les cheveux et l'attira contre lui. Son sexe encore en elle, cette position lui faisait mal, son vagin était douloureux, Roman l'a prévient de ne pas bouger et ne pas crier sinon il l'a punissait, il retira son sexe. Il l'a refit basculer contre le lit, introduit son sexe dans son vagin, ses testicules venait taper contre ses lèvres elle sentait le corps de Roman se mouvoir contre elle, son plaisir augmenta d'un cran, elle mordait la couette assénée par des jouissances de plus en plus fort frôlant la douce limite de l'orgasme. Elle sentit le corps lourd de Roman sur elle et il lui susurra à l'oreille que si elle tenait le dernier acte, elle serait toujours avec lui. Elle voulait ne plus jamais le quitter, l'aimer pour la vie et il venait de lui en faire la promesse alors pleine d'espoir elle se laissa aller. Il accéléra le rythme plus fort, plus vite elle criait mais plus uniquement de douleur, elle se cambrait et respirait fort Roman lui asséna trois assauts violent et jouit en elle lâchant un râle de plaisir et s'effondra à côté d'elle. Louise était ravie, Roman était désormais tout à elle, elle inserra sa main dans la sienne telle une promesse.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Wally Vonk
35 ans, Bourg en bresse (France).
Publié le 28 septembre 2020
Modifié le 28 janvier 2019
Lu 57 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 133 visiteurs

tubededentifrice.com, ...    CNIL: 752143.     |]  ▲