Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Ma nouvelle vie

Après mettre enfin sortie de l'ombre et je vois la lumière. Voilà comment je me sens maintenant.


J'ai écrit un article qui remonte à 2 ans je crois. La-dedans, j'explique mon mal-être, ma peur et ma mutilation.
Mais les 2 ans écoulés, j'étais totalement détruit puis j'ai relevée la tête. Je vois le bout du tunnel.
Je fais vous raconter comment je m'en suis sortie.


Comment je me suis totalement détruit

C'est vrai je me mutilait avant, j'ai encore les cicatrices qui le prouvent. Mais c'est une étape importante avant de se reconstruire.
"Ma jumelle" a vraiment abusée de moi et se moquait de moi, "mon frère de cœur" je ne les plus vu depuis sa rupture. Le seule point positif est qu'avec mon ancienne classe. On s'amusait plus ensemble. Mais les moqueries ne fessais douter de moi et de ma place.
Le plus dure, c'était quand je voyais mon psychologue et que ma mémoire est revenue. Eh oui, j'ai mal vécue mon enfance. Je voulais tout oublier car j'avais trop mal. Je dois me souvenir de 10 ans de ma vie. Le lendemain soir de mes 1 ans de consultation, un mal de crâne horrible me prend. Là, je sens que 2 ans me reviennent. La moitié de la nuit j'en pleure, supplie et implore que tout s'arrête. A l'école, j'ai une mine affreuse et une migraine en prime. Ce jour-là, j'avais atelier (j'étais encore en menuiserie).
Le cauchemar commence ici, manipulation, faiblesse, abandon et j'en passe. Je suis tombée dans les ténèbres. Cela dure 1 ans avant que ma mère le découvre.


Comment je m'en suis sortie

A ce moment, sa m'a tilte dans ma tête. Il fallait que je réagisse pour éviter de décevoir d'autre personne. J'ai décidée de changer de filière, couper les ponts avec des personnes et surtout penser plus à ce qu'il y a autour de moi.
Je suis dans un nouveau lycée avec des filles. Moi qui suis avec des garçons, qui était un garçon manqué. Je me retrouve avec des filles ou je suis pas habituée à cette mentalité. Mais je me sens quand même bien et j'ai trouvée ma voie pour plus tard. J'ai repris contact avec ma meilleur amie, mes relations avec mes parents est mieux et je me remet à travailler.
Il m'a fallu du temps, de la réflexion et de la prise de confiance en moi. Je ne suis pas la fille la plus heureuse du monde mais le mode de vie que j'ai actuellement me convient.
Seul le poids de mes cicatrices me rappelle ce que j'ai fais. Je peux trouver une personne maintenant que je suis stable dans ma tête et j'ai plus de temps pour moi.
A toute les personnes qui ont du mal à s'en sortir, je vous dis qu'il suffit que quelqu'un vous fasse réagir. Et vous verrez la vie et ce qui vous entour autrement.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Ma nouvelle vie
Posté par akiko-chan le 12/08/2012 21:14:37
merci, c'était dure pour moi mais je les fais et je me sens beaucoup mieux.
Re: Ma nouvelle vie
Posté par jean calleway le 12/08/2012 08:28:02
Un recit touchant dont je respecte la bravoure de s'exprimer ainsi...ayant moi meme aider une fille qui se mutilait en classe sans que personne n'intervienne pendant ma scolarité. Après j'ai eu les remerciements de son bf, de sa famille...et un baiser sincère de sa part...je ne l'ai jamais revu car j'ai déménagé des douzaines de fois. Ceci dit je te souhaite le meilleur car l'echec est seulement ce qu'on n'essaye pas. De plus la vie est un grand moment théâtrale, à vivre donc pleinement comme on le veut sans aprioris car la mort n'est ni plus ni moins que la libération de notre âme dans une autre dimension ;) Bien à toi. Jack aka JC
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Lange Amélie
22 ans, Mesnil-lettre (France).
Publié le 11 août 2012
Modifié le 05 août 2012
Lu 933 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 148 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲