Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Une histoire qui n'a jamais commencé (3)

Quand la séduction vous fait dire des mots d'adolescent à l'âge adulte, et faire jouer en vous la mélodie d'un passé voilé et ignoré avec le lycée... Chapitre 3.


Noyé dans les émotions du moment. L'impatience m'emporta dans les coulisses de l'affolement, et avec une gaieté je me livrais à la grâce de dieu ; "elle a répondu !". J'avais l'impression de voguer dans les jardins d'Éden, égale au Firdaws pour nous les musulmans et au royaume céleste pour les chrétiens, sous lesquels coulent des ruisseaux, des fleuves de lait au goût inaltérable, des fleuves de vin, délices pour ceux qui en boivent, seulement mon lait à moi c'était ce chuchotement qu'elle venait de dégager, mon vin à moi c'était ce silence rompu qui guettait mon coeur, des remèdes pour ceux qui en souffre la mélancolie.


On avait une différence d'âge de deux ans, du moins si je m'en rappelle entièrement. On échange une discussion légère au début puis au fur et à mesure de notre discussion, on se fait des idées sur l'autre. Lucide dans sa philosophie, une esquisse, capable d'aviver le sentiment du partage et rendre une journée colorée par ses rires. Elle y est arrivée à effleurer mon coeur et m'emmener dans les profondeurs de l'ivresse avec sa nature simple et élégante. On s'est parlé pour 5 heures de tout et de rien. C'était le régale absolu, du moins pour ma part.


Les journées se suivaient, les discutions se multipliaient, NON ! On ne devient pas accros à l'un l'autre, puisque ça n'a jamais était ma façon d'exister. Les mois s'abandonnaient, sans que je tente de la charmer vu qu'elle passait une vie à deux mais toutefois je savais que leur relation n'allait pas durer. Une année passe et l'envie de la découvrir de près m'intriguait l'esprit quoique, je m'arrangeais à me fatiguer avec d'autres rencontres. Une façon à moi de me garder une vie libre et éloigné des drames des adolescents. Malgré cela je me décide qu'on se fixe un rendez-vous elle et moi. Pour que ça n'aille pas l'air d'un rencard on se donne une rencontre pour une petite heure matinale dans le lycée.

Le rendez-vous fut fixé. Je me projetais dans un futur proche à m'imaginer des suppositions et à se poser des interrogations. À quoi ressemble son visage, ses traits, son teint, va-t-on se toucher la peau et se serrer, après tous nos correspondances fabulées ? Comment se dessine son corps ? Et à quoi ressemble ce sourire qu'elle a tant essayé transmettre par des "HHHH" ? Enfin des choses qui tracassaient ma tête sans pour autant se faufiler dans des attentes ou dans des fausses espérances...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: une histoire qui n'a jamais commencé (3)
Posté par omarname le 09/05/2012 14:11:11
je lance la suite prochainement :))
Re: une histoire qui n'a jamais commencé (3)
Posté par faiza yakoubi le 08/05/2012 14:12:07
hmd ke s'arrete là :(

Modifié le 08/05/2012 14:27:58
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Omar Herri
30 ans, Casablanca (Maroc).
Publié le 08 mai 2012
Modifié le 01 mai 2012
Lu 621 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 193 visiteurs

tubededentifrice.com, ...    CNIL: 752143.     |]  ▲