Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La vivisection

Chaque année, en France et dans le monde, des millions d'animaux sont victimes de l'expérimentation animale. Des chiens, des chats, des primates, des lapins, des cochons, un nombre considérable de rats et de souris etc. Ces animaux sont soumis aux caprices des vivisecteurs qui leur font subir toute sorte d'expériences dont la cruauté dépasse souvent ce que l'on est à même d'imaginer...


Chaque année, en France et dans le monde, des millions d'animaux sont victimes de l'expérimentation animale. Des chiens, des chats, des primates, des lapins, des cochons, un nombre considérable de rats et de souris etc. Ces animaux sont soumis aux caprices des vivisecteurs qui leur font subir toute sorte d'expériences dont la cruauté dépasse souvent ce que l'on est à même d'imaginer. Au nom de la sacro sainte science et du profit, on tolère l'inacceptable : des animaux sont brûlés, coupés, reçoivent des décharges électriques, sont gavés de produits chimiques, on leur inocule des maladies, on les opère à cœur ouvert etc.

Les animaux sont certes utilisés pour la recherche médicale mais également pour des motifs bien moins défendables. Ainsi, des millions d'animaux sont utilisés pour tester des produits chimiques que nous utilisons quotidiennement (par exemple des peintures, des colles, du vernis, des encres, des détergents etc...) ou pour tester des additifs alimentaires tels que des colorants, des exhausteurs de goût ou des conservateurs. Un nombre considérable d'animaux sont également utilisés pour tester les nouveaux produits cosmétiques qui apparaissent chaque année. Dans ce cas, des tests d'irritation oculaires et cutanés sont effectués, le plus souvent sur des lapins. Ils restent plusieurs semaines enfermés dans des boîtes et on applique sur une partie délimitée de leur peau ou sur leurs yeux toute sorte de produits. Les lapins sont immobilisés dans leur boîte pour ne pas se gratter là où le produit provoque des irritations.
Une méthode de recherche sur l'animal couramment utilisée est appelée Dose Léthale 50. Elle sert à tester l'innocuité des produits chimiques et des produits cosmétiques. Cette méthode est une très grosse consommatrice d'animaux car elle consiste à soumettre un nombre important d'animaux à des doses croissantes du produit testé. De cette façon, il est possible de déterminer à partir de quelle dose le produit cause la mort de 50% des animaux.
Bien souvent, l'expérimentation animale n'a donc que pour objectif de servir l'intérêt de multinationales qui testent sur les animaux afin de se protéger en cas de procès intentés par leurs clients.

L'expérimentation animale est également pratiquée par les étudiants en chirurgie qui se font ainsi la main en opérant des chiens.
De même, de nombreux animaux sont utilisés dans le domaine militaire pour tester des nouvelles armes. Ainsi, on teste sur les animaux des armes bactériologiques ou virales, des gaz etc.
Au final, il est estimé que seulement un tiers des animaux sacrifiés pour l'expérimentation animale le sont pour la biologie médicale, un tiers pour l'industrie du profit et un tiers pour l'armée.
Il est invraisemblable que les chercheurs continuent à utiliser l'expérimentation animale pour faire progresser la médecine. La vivisection est un moyen de recherche tout à fait rétrograde et n'est pas fiable.
En effet, l'organisme d'un animal réagit parfois différemment de l'organisme d'un homme. A titre d'exemple, la cortisone est tératogène chez la souris, mais pas chez l'homme, la pénicilline est mortelle pour le cobaye, et le persil tue le perroquet. De même, le stress et l'angoisse des animaux peuvent fausser les résultats. L'expérimentation animale a déjà été à l'origine de véritables catastrophes. Le drame provoquée dans les années 60 par la Thalidomide en est un exemple. Ce médicament utilisé par les femmes enceintes a été à l'origine de la naissance de 12 000 enfant qui présentaient des malformations. Pourtant, la Thalidomide avait été testée sur de nombreux animaux avant d'être mise sur le marché. Aujourd'hui encore, chaque année, de nouveaux médicaments sont retirés de la vente parce qu'ils ont des effets secondaires que les expérimentations sur les animaux n'ont pas permis de révéler.
Il est aujourd'hui urgent de développer les méthodes alternatives à l'expérimentation animale et de les enseigner aux jeunes chercheurs. Les cultures de cellules et de tissus permettent déjà de ne plus utiliser d'animaux dans certains domaines. Dans l'enseignement, il serait souhaitable de remplacer l'animal par l'utilisation de l'audio visuel ou grâce à des programmes multimédias qui existent en grand nombre. De même, de nombreuses expériences similaires sur les animaux sont répétées plusieurs fois aux 4 coins du monde, simplement parce que les chercheurs n'échangent pas leurs résultats.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (19)
Re: La vivisection
Posté par danielradcliffe13 le 20/08/2004 07:55:13
T'es plus qu'un connard quand tu fais ça....
Re: La vivisection
Posté par ghost dog le 20/08/2004 07:55:13
tout à fait d'accord. C'est vrai on a besoin des expérimentations mais des fois c'est abusé. Par exemple j'ai vu sur certains sites des choses abominables comme des opérations sur des animaux non endormis. Une fois de plus l'homme a prouvé qu' il pouvait être un sacré connard.
Re: La vivisection
Posté par flying mandarine le 20/08/2004 07:55:13
sanada : Mais mon cher, si j'utilise des médicaments, c'est parce qu'ils ont déjà été créé, une fois mis sur le marché, c'est trop tard, des milliers de bêtes ont été tué pour cela, alors je vois pas pourquoi s'en priver une fois que le médicament est prêt à la vente.
Et si on mettait bien plus de milliards dans la recherche de ce genre de programme informatique, ça irait plus vite. C'est pas parce qu'il y a déjà des milliards utilisés chaque année qu'il faut se contenter de dire que c'est déjà bien et qu'on a pas besoin d'investir plus là-dedans.
Et puis désolé mais pour voir les effets secondaires, je pense pas qu'on achève la souris dès qu'on voit qu'il y en a, je pense plutôt que les scientifiques les laisse continuer à "agonier" comme tu dis, sinon il n'y aurait presqu'aucun interêt.
Re: La vivisection
Posté par danielradcliffe13 le 20/08/2004 07:55:13
Je n'ai pas lu parseque je sais parfaitement tout ce que subissent ces pauvres bêtes,c'est vraiment ignoble...
Merci et bonne continuation
Re: La vivisection
Posté par sanada le 20/08/2004 07:55:13
Nebet : "Mais svt les scientifiques abusent et maltraîte gratuitement les animaux."
Comme je l'ai déjà dit, c'est le phantasme du savant fou... Les scientifiques ont d'autres chats à fouetter ( ;-) ) que de torturer sadiquement des animaux sans défense. Ils font les expérience nécessaires à la compréhension de la vie (la notre et la leur) et la création de nouveux médicaments sans la moindre cruauté intentionelle comme tu semble le penser. Es-tu déja aller dans un labo de bio où ils élevaient des souris ? Moi oui, il n'y a aucun sadique en blouse blanche pour se délecter de leur torture. Désolé.
Et puis désolé si je méprise BB. Elle est intolérante et raciste, mais c'est vrai, elle défend la cause des animaux. Moi m^me je suis 'écolo' (pas au ens politique mais au sens propre) militant, et ce n'est pas pour autant que je méprise les hommes.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (19)
L'auteur : Ju Ju
28 ans, Clermont (France).
Publié le 02 janvier 2004
Modifié le 02 janvier 2004
Lu 2 613 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲